#COMMENT NOUS FABRIQUONS NOS JEANS III : LE (DÉ)LAVAGE ET LE TRAITEMENT

Si ce n'est pas déjà fait, lisez d'abord la 1re et la 2e partie de « Comment nous fabriquons nos jeans ». La fabrication d'un jean pour homme se fait selon nous en 3 étapes. D'abord, le denim est fait de coton. Ensuite, il est cousu pour en faire un jean. En dernier, viennent le délavage, le lavage et le traitement. C'est notre partie préférée. Le denim ne prend vraiment vie que lorsqu'il est délavé. Cela se produit naturellement lorsque vous le portez (pour savoir comment et pourquoi, cliquez ici). Mais parvenir au bon aspect délavé peut prendre des années. Heureusement, les processus de traitement modernes nous permettent d'accélérer le délavage, et les technologies innovantes ainsi que notre savoir-faire traditionnel nous ont permis de devenir des experts en fabrication de jeans usés authentiques.

Son caractère se forge dans la laverie

L'aspect délavé naturel peut être reproduit de bien des façons. Selon le résultat souhaité, nous travaillons avec plusieurs traitements divers. Chaque jean peut passer par pas moins de 16 opérations manuelles différentes.

Délavage intégral : lavage à la pierre et traitement à l'ozone

Pour un délavage complet et homogène, nous procédons à un lavage traditionnel, avec ou sans petites pierres ponce, et à un traitement à l'ozone. Ce dernier est une méthode de lavage innovante où un gaz, en l'occurrence l'ozone, remplace l'eau pour éclaircir la couleur du denim. Le lavage à l'ozone, pilier de notre initiative Low Impact Denim, nous aide à atteindre notre objectif de réduction de la consommation d'eau et d'énergie de respectivement 40 % et 30 % minimum, lors du processus de traitement.

Délavage localisé : décoloration, ponçage et nouvelles innovations

Pour un délavage localisé, un agent blanchissant peut être appliqué au pinceau ou par pulvérisation. L'un des traitements les plus notables est l'effet « moustache » sur les cuisses du jean. Ces lignes caractéristiques sont généralement obtenues au papier de verre ou au laser. Comme vous vous en êtes probablement rendu compte, nous faisons tout notre possible pour recréer l'aspect naturellement usé de nos jeans. Nous allons même jusqu'à reproduire l'effet 3D des plis naturels : une substance cireuse fluide, la résine, est appliquée sur le jean pour maintenir les plis en place sur les mannequins. Le jean est ensuite placé dans un gros four industriel, chauffé à 160° C pour durcir la résine.

La touche finale : l'ornement

Bien que les processus soient sensiblement les mêmes, aucun jean ne ressemblera à un autre à la fin. C'est ce qui le rend si beau ! Les jeans reçoivent leur propre signature. La seule chose qui manque, c'est la touche finale. Elle est ajoutée lors des processus d'ornement et de finition, où les dernières pièces, étiquettes et boutons sont accrochés aux jeans, avant que ceux-ci soient mis en carton.